Site icon KeHuelga.org

Qu’est-ce que le pegging ?

Le pegging ou chevillage en français est une pratique de plus en plus commune qui consiste au port de ce que l’on appelle un gode ceinture de la part d’une femme pour pénétrer son partenaire masculin. Une sodomie au féminin donc qui est l’occasion pour le couple d’inverser les rôles et d’expérimenter de nouvelles sensations ! Alors comment se pratique exactement le pegging ? Qui sont les personnes qui optent pour cette pratique ? Quelles sont les précautions à prendre si l’on souhaite se lancer ?

Le pegging, comment ça marche ?

Durant la vie sexuelle d’un individu comme d’un couple, les pratiques peuvent évoluer en permanence selon ses envies. On peut par exemple se libérer avec le tel rose ou les clubs libertins, expérimenter différents partenaires, explorer son plaisir en solo, s’essayer au fétichisme et bien d’autres choses encore. La curiosité est une qualité très appréciable en matière de sexe qui peut permettre d’expérimenter de nouvelles sensations et d’en découvrir un peu plus sur son propre plaisir.

Le pegging est une pratique qui va justement en ce sens. Il s’agit d’une pratique qui se réalise lors de relations intimes hétérosexuelles et durant laquelle les rôles vont être momentanément échangés. En effet, si dans les relations sexuelles hétéros la pratique de la sodomie est monnaie courante, c’est l’homme qui pénètrera la femme. Avec le pegging, les rôles sont justement inversés puisque c’est la femme qui pratiquera la sodomie sur l’homme. Pour cela, c’est le port d’un accessoire bien spécifique qui est alors utilisé : le gode ceinture. Il s’agit d’un dispositif permettant à la femme d’attacher un vibromasseur de forme phallique au niveau de son pubis pour pouvoir l’utiliser de la même manière qu’un homme avec son pénis. Grâce à ce fameux gode ceinture, la femme peut donc pratiquer une sodomie sur son partenaire.

Le plaisir du pegging sera perçu par l’homme qui va connaitre une stimulation qu’il n’avait peut-être jamais expérimentée auparavant grâce notamment à la prostate qui est une zone érogène. Mais la femme connaitra elle aussi de toutes nouvelles sensations puisqu’elle se retrouvera dans une position jusqu’alors inconnue. Le pegging permet par ailleurs de se libérer des représentations genrées et donc d’explorer de toutes nouvelles possibilités. Il se pratique en couple bien sûr, mais seul un partenaire consentant est en fait nécessaire pour expérimenter sa pratique (plus d’informations sur la sexualité sur le blog Astuce Santé).

Comment se lancer ?

Comme le pegging est une pratique qui reste encore peu courante, amener cette nouvelle expérience avec son partenaire et notamment au sein du couple peut être quelque peu délicat. Il est donc recommandé de commencer par échanger sur le sujet en toute liberté afin de connaitre le ressenti de son partenaire sur le sujet, ses potentielles appréhensions et plus globalement son opinion. Cela permettra de savoir si l’autre est enthousiasmé par l’idée d’expérimenter cette pratique, mais aussi de créer un lien de confiance et de décider de quelle manière on souhaite appréhender l’expérience.

Il convient également d’opter pour des accessoires adaptés à cette pratique. L’achat d’un gode ceinture est alors recommandé pour plus de confort. On préfèrera opter pour un sex-toy de taille standard ou de petite taille pour que l’insertion soit facilitée et limiter tout risque de blessure. On n’oubliera pas non plus d’opter pour un lubrifiant adapté puisque l’anus ne produit pas de lubrification naturelle (plus de conseils pour choisir un sex-toy ici).

En pratique, il est recommandé de faire les choses de manière progressive, grâce à des préliminaires et en prenant son temps. L’échange et notamment les indications de son partenaire seront d’une aide précieuse pour ajuster sa pratique et éviter tout risque de blessure. Chacun doit donc faire l’effort de communiquer avec l’autre pour l’aider à trouver son rythme et à passer le meilleur moment qui soit.

Par ailleurs, si l’expérience du pegging ne se déroule pas comme espéré, il ne faudra pas se décourager. Il faut parfois du temps avant que chacun trouve son rythme et son plaisir. Prendre son temps et retenter l’expérience de temps en temps sera le meilleur moyen de faire en sorte que chacun apprécie la pratique, du moment que les deux partenaires en ont envie bien sûr.

Quelles précautions prendre ?

Certaines précautions sont à prendre pour éviter tout risque de blessure. Tout d’abord, l’utilisation du lubrifiant doit se faire avant de commencer la pratique. Il est recommandé de masser et de pénétrer la zone avec douceur pour éviter tout risque de déchirure. L’anus et le rectum pouvant être porteurs de germes, on respectera impérativement les règles d’hygiène en évitant notamment d’utiliser le gode ceinture pour pénétrer une autre zone tant qu’il n’aura pas été nettoyé. D’ailleurs, c’est un nettoyage minutieux des accessoires utilisés qui devra être fait après chaque utilisation.

Si l’un des deux partenaires présente des douleurs, des signes de déchirures ou encore des irritations, il est recommandé de stopper la pratique et de consulter un professionnel de santé si la situation ne s’arrange pas ou encore si cela devient trop inconfortable. Ce n’est qu’en prenant soin de soi et de son partenaire que l’on pourra véritablement profiter de l’expérience.

Quitter la version mobile